Komono renouvelle son partenariat avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers

View Gallery
5 Photos
Komono renouvelle son partenariat avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers
komono-x-annemarie-saric-4

Komono renouvelle son partenariat avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers
komono-x-annemarie-saric-5

Komono renouvelle son partenariat avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers
komono-x-annemarie-saric-1

Komono renouvelle son partenariat avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers
komono-x-annemarie-saric-2

Komono renouvelle son partenariat avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers
komono-x-annemarie-saric-3

Après une première édition en 2019, KOMONO s’associe à nouveau avec le département mode de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers. La marque belge a offert la chance à trois étudiants en master Création, de créer une paire de solaires inédite reflet de leur créativité. Le résultat est la réalisation d’une une collection visionnaire mettant en lumière les grands créateurs de demain et leurs intuitions personnelles.

KOMONO x Annemarie Saric
Inspirée des concept-cars des années 70 et de leurs qualités aérodynamiques, la proposition futuriste d’Annemarie Saric allie une forme de masque épuré et des détails complexes sur les branches. Imaginées à partir d’une technique de découpage et de collage issues de pièces de voitures anciennes, ce modèle se démarque par son aspect hautement sculptural.

KOMONO x Karolina Widecka
Travaillant sur la dualité entre apparence fragile et allure extrême, Karolina Widecka propose une création imprégnée de superstition et de symbolisme. Inspirée par les ex-votos et l’art religieux mexicain, ces solaires fonctionnent comme une protection pour celui qui les portent avec leur barre supérieure en « verre brisé ».

KOMONO x Florentina Leitner
Florentina Leitner s’est inspirée des années 60 et de son art psychédélique pour imaginer une paire de lunettes semblable à un vertige, étirées, liquéfiées, tournées en spirale. Rendant hommage aux icônes artistiques de l’époque, tels que Peggy Guggenheim, cette création est une réinterprétation moderne des lunettes d’avant-garde et d’antan.

La collection sera disponible en édition très limitée à partir du 2 juillet, sur le site de la marque ainsi que dans les magasins KOMONO et chez certains détaillants, au prix de vente conseillé de 199 euros.

À l’initiative des étudiants, une partie des recettes de cette vente sera reversée à Survived and Punished, une organisation basée aux États-Unis qui soutient les survivants de violences domestiques et sexuelles qui ont été incarcérés ou ciblés par les forces de l’ordre. Pour l’occasion, KOMONO a également créé un coloris exclusif pour chaque paire de lunettes de soleil de chaque étudiant, fabriqué en un seul exemplaire. Ces pièces uniques seront vendues aux enchères le 1er juillet sur la page instagram @komono. Les recettes de l’enchère la plus élevée seront également reversées à Survived and Punished. Retrouvez plus d’infos ici.

 

NEWSLETTER