Interview : Jun Cha (Vidéo)

Paris, France – À travers la lentille d’une vidéo en noir et blanc qui reflète le style figuratif viscéral de Jun Cha, Santiago Arbelaez basé à Los Angeles a suivi l’artiste lors de son déplacement à Paris. Pour l’occasion Jun Cha a ouvert un studio de tatouage pendant 14 jours. L’artiste remet en question les concepts traditionnels du processus de création entre histoire de l’art et fine ligne noire et grise qui a toujours été un thème en constante évolution dans son travail. Son but est de fusionner l’inspiration classique et le monde moderne du tatouage.

Après des années de voyage à travers l’Europe, Cha retourne au centre de Paris afin de se concentrer sur une vision raffinée du tatouage en insistant sur la qualité spirituelle au-delà de l’esthétique visuelle. 

De ce regard on peut suivre le résultat de Cha, il met l’accent sur ​​les contrastes d’art / conception et le tatouage. Comme son voyage développe une vie propre, il génère un processus d’appropriation, de l’improvisation et de la transformation de la forme humaine, jusqu’à ce que finalement le produit final révèle que l’aspect le plus important dans la réalisation des résultats de qualité est le processus lui-même. Ses travaux récents ouvrent un nouvel horizon de questionnement, ils engagent les fonctions actuelles de tout support visuel qui ne veut pas fonctionner en régression pour le passé de l’art. Il veut faire face à la destruction de l’histoire avec la pratique du tatouage comme l’opposition radicale aux tendances éphémères d’aujourd’hui et de la culture numérique transitoire.

www.juncha.net

 

NEWSLETTER