Rencontre avec Abel Kleinblatt, un jeune photographe belge plein de talent

Nous avons rencontré il y a quelques semaines Abel Kleinblatt, photographe de 19 ans originaire d’Anvers. Impressionnés par la qualité de son travail en dépit de son jeune âge, nous avons souhaité rencontrer cet artiste pour mieux comprendre son univers.

1) Peux-tu nous raconter comment es-tu arrivé dans le monde de la photographie ?

J’ai commencé le skate quand j’avais 9 ans, mais j’ai remarqué très vite que mes yeux n’étaient pas assez bons. Le skate n’était pas vraiment fait pour moi, je préférais capturer les images qui en résultaient. J’ai été fasciné par Jason Hernandez, l’ancien vidéaste de Nike. Il qui accorde beaucoup d’attention aux détails et ses vidéos sont toujours parfaitement exécutées. Cela a attiré mon attention et à partir de ce moment, j’ai commencé à économiser de l’argent pour acheter mon premier appareil photo.

2) Quels sont les photographes qui t’ont inspiré ? 

Ma plus grande source d’inspiration est Alexandre Souêtre, qui est devenu un bon ami depuis que notre rencontre aux Etats-Unis. J’ai aussi été influencé par le travail de mon père, lui-même photographe. Enfin, je pourrais citer Brian Gaberman et des vidéastes comme Jason Hernandez, qui m’ont aussi inspiré.

3) Tes photos sont très souvent en noir et blanc. Pourquoi ?

Parce que mon oeil est différent ; je vois différemment de la plupart des gens. Je trouve que le noir et blanc fait davantage ressortir l’essence d’une personne que la couleur, qui a plutôt tendance à nous distraire.

4) Comme tu l’as dit, tu as fait du skate, mais nous voyons aussi que tu aimes photographier des skateurs comme Ishod Wair et Sean Malto. La culture skate joue un rôle important dans ta vie ?

Je suis de plus en plus concerné par ce qui se passe autour du skate. Je trouve les figures moins intéressantes que l’atmosphère que l’on retrouve autour et les gens qui y sont. Je m’intéresse plus à ces derniers en tant qu’individus à part entière qu’en tant que skateurs. Par exemple, l’année dernière, je suis allé 6 semaines aux Etats-Unis, pour pouvoir photographier mes skateurs favoris, des cinéastes et des photographes. Mais mon but était de les prendre en photo comme des personnes et non comme des célébrités. C’est pourquoi, avant que je ne les photographie, nous sommes souvent allés boire et bavarder.

5) Tu as déjà sorti ton deuxième Zine. Cela t’a pris beaucoup de temps ?

J’ai commencé la préparation six mois avant pour bien savoir ce que je voulais. Puis je suis parti aux Etats-Unis six semaines pour prendre les photos. De l’idée au développement, cela a pris une année.

6) Mode et photographie sont étroitement liées, nous avons par exemple le duo belge Raf Simons et Willy Vanderperre. Qu’en penses-tu ?

Je trouve que la mode et la photographie sont inséparables. L’image du travail créatif d’un designer doit être retranscrite par une personne ayant une vision forte. La collaboration entre le designer et le photographe doit être précise, autrement les images ne sont pas fidèles à l’esprit de la marque. C’est pourquoi un duo comme Raf Simons et Willy Vanderperre est si iconique.

7) Anvers dispose actuellement d’une nouvelle génération de jeunes créatifs qui offrent une vitrine à la Belgique sur la scène internationale. Qu’est-ce que cela t’inspire ?

Je suis d’accord, et je pense qu’il est très important qu’une distinction soit faite entre ceux qui sont réellement créatifs et ceux utilisent les réseaux sociaux pour se créer un personnage. Je suis très peu présent sur Instagram : je poste une ou deux fois par semaine. Je trouve plus intéressant de vivre dans l’instant que de vivre 24 heures sur 24 son portable. J’ai remarqué que beaucoup de gens qui ont grandi avec les médias sociaux s’y consacre à temps plein. Je trouve ça regrettable. Grandir sur les réseaux sociaux c’est amusant, mais seulement à condition de grandir réellement..

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER