Interview : Christian Morin

Christian Morin est un designer habitant à Los Angeles, il a récemment travaillait sur une collection de vêtements pour la marque « The Quiet Life » et a de nombreuses autres collaborations à son actif. Il s’est livré à nous afin de parler de ses expériences et surtout de son parcours professionnel. Retrouvez l’interview exclusive de Christian Morin dans la suite de l’article. 

1. Can you introduce yourself ?

My name is Christian Morin and I’m a designer based in Los Angeles, California.

1. Peux-tu te présenter ?

Mon nom est Christian Morin, j’habite à Los Angeles en Californie et je suis designer.

  

2. What put you in this world and why did you start to design ?

My parents definitely instilled a love of creativity growing up. My dad is a musician and my mother worked in fashion. Before graduating from Art Center I attended FIDM where she went to school back in the 80’s. Other then that just normal kid stuff like comic books, cartoons, and graffiti were very early influences in pushing me toward a creative career. 

2. Qui est-ce qui ta introduit dans ce monde et pourquoi as-tu commencé à designer ?

Mes parents m’ont inculqué l’amour de la créativité en grandissant. Mon père est musicien et ma mère travaillait dans la mode. Avant d’avoir été diplômé d’Art Center, je suis également passé par FIDM (Fashion Institute of Design & Merchandising) où ma mère est allée lorsqu’elle était plus jeune dans les années 80. Sinon à part tout ça j’étais juste un enfant comme tous les autres qui était passionné de comics, de dessins animés et de graffiti. Je pense que du fait d’avoir baigné dans tout ça m’a poussé très tôt vers une carrière artistique.

3. What was your first real job in design ?

My first job was being a graphic designer/gallery assistant to Freddi Cerasoli. I did that for a few years before she introduced me to Andy Jenkins, Andy Mueller, Tony Larson and the rest of the Art Dumpers. I was of a big fan of their work at Girl Skateboards and helped them set up an art show at the gallery. I later worked under Andy Mueller for Lakai for 5 years before being asked to be the design director of The Royal Truck Co. with Rudy Johnson. But it was simultaneously learning from Andy and finishing up my undergrad that helped shaped the type of work I do today. 

3. Quel était ton tout premier job en tant que designer ?

Mon premier travail était d’être designer et assistant de Freddi Carasoli dans sa galerie. J’ai fait ça pendant un certain moment avant qu’elle me présente à Andy Jenkins, Andy Mueller, Tony Larson et le reste du groupe de collectif « Art Dumpers ». J’étais un très grand fan du travail réalisé par tout ce beau monde chez Girl Skateboards et je les ai donc aidés à organiser une exposition dans la galerie. Plus tard, j’ai aussi travaillé avec Andy Mueller pendant 5 ans pour Lakai avant d’être appelé en tant que Design Director de « The Royal Truck Co » avec Rudy Johnson. Simultanément j’ai pu donc apprendre avec Andy et finir mon premier cycle d’étude. C’est ce qui m’a aidé à façonner les types de travaux dont je suis capable de faire aujourd’hui.

  

4. Do you skate, right ? What do you think about how this sport has become so popular ?

I do skate. I’m fortunate enough to have something that I’ve loved since the 5th grade be such a cornerstone in my life. I think it’s always had an appeal of honesty. Skaters are just themselves. And there are plenty of personalities and styles that make for a very diverse genre of culture.

4. Tu skates, non ? Que penses-tu de la manière dont cette discipline s’est rendue populaire ?

Oui, je skate. Je suis très chanceux d’avoir quelque chose que j’aime depuis le 5ème « grade », c’est comme une base essentielle dans ma vie. Les skateurs sont juste eux-mêmes. De plus, il y a une multitude de personnalités et de styles qui conduisent à une culture très diversifiée.

5. Where do you get your inspiration from ?

Most of my inspiration comes from architecture, music, film, magazines, fashion, and pretty girls. 

5. Où puises-tu ton inspiration ?

La plupart de mon inspiration vient de l’architecture, la musique, les films, les magazines, la mode et les belles filles.

6. Can you explain your work, especially for people who don’t know about design ?

My work is a little all over the place. For Royal I have a hand in everything. From the industrial design to art direction. Which is great to actually get to use the Bauhaus inspired education I received in dealing with process, materials, and graphics. I enjoy jumping from drawing by hand, to the computer and then dealing with the final factory production. I also do freelance and personal work for a variety of clients and galleries.

6. Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail. Pour certains, cela peut paraître assez compliqué de savoir quel est le rôle d’un designer ?

Mon travail se retrouve un peu partout. Pour Royal, j’avais le contrôle sur tout, depuis le design industriel jusqu’à la direction artistique ; ce qui était bien d’arriver à utiliser l’éducation que j’ai reçue et qui m’a inspirée des Bauhaus, avec notamment les process, les matériaux et graphiques. J’adore passer du dessin à la main, à l’ordinateur, et ensuite travailler sur le produit industriel final. Je travaille également en freelance, et sur mes projets personnels pour divers clients et galeries.

7. Who came up with the idea for doing a collaboration with Quiet life ?

I’ve known Andy Mueller for a long time now and he’s always been interested in my more personal work which usually makes its way to The Quiet Life. 

This is the outlet I use to explore the more abstract or comical ideas I have. Andy and I share some of the same influences and values in design.

7. A qui est venue l’idée de réaliser une collaboration avec Quiet life ?

Je connais Andy Mueller depuis un certain temps, et il a toujours été intéressé par mon travail personnel, qu’on a l’habitude de retrouver à The Quiet Life. C’est pour moi le moyen que j’utilise pour exprimer l’abstrait et mes idées comiques. Andy et moi-même avons en commun certaines influences et valeurs du design.

8. What can we expect from you for the future ?

Lot’s more personal work. Paintings and sculpture mostly. I would also love to do a women’s line. 

8. Que peut-on attendre de toi dans le futur ?

Beaucoup plus de travail personnel. Surtout des peintures et des sculptures. J’aimerais beaucoup travailler aussi sur une ligne féminine.

9. What is your best outfit to start a great day in summer ?

If I’m on my motorcycle I’d say the Quiet Life Harrington jacket, jeans, and hi top Vans. If I’m going out an American Apparel pocket T (my favorite), some QL chinos, and some high tech Nike’s. 

9. Quelle est la meilleure des tenues pour commencer une belle journée d’été ?

Si je suis sur ma moto, alors je dirais la Quiet Life Harrington Jacket, un jeans et un modèle Hi Top de Vans. Pour une sortie, j’opterai plus pour un American Apparel Pocket Tee (mes préférés), un QL chinos et une paire de Nike montante.

10. We have noticed that you also like sneaker. What was for you the best sneaker in 2012 ?

I love what Scott Johnston does at Lakai. I’m wearing the Rick Howard’s right now. But I’m also really into the materials that Nike is using in their sportswear shoes.  

10. On a remarqué que tu aimes également les sneakers. Quelle est pour toi la meilleure paire sortie en 2012.

J’aime beaucoup ce que fait Scott Johnston chez Lakai. Je porte en ce moment les Rick Howard, mais je suis très admirateur de Nike et les matériaux qu’ils utilisent pour leurs chaussures sportwear.

  

11. Have you ever been in Paris ? What do you think about artists here ?

I have a few times. It’s my favorite. I’m like Woody Alan, obsessed with Matisse, Degas, and the whole nostalgia of early modernism. But my most fond memory was a few years ago being part of the Public Domaine show at the La Gaîté Lyrique museum with so many other great artists in skateboarding. ILL Studio is rad and I love everything Colette does. I’m also a sucker for Air, Daft Punk, and Kavinsky. And last but not least, the great Le Corbusier. Does he count? 🙂

11. Es-tu déjà venu à Paris ? Que penses-tu des artistes d’ici ?

J’ai été à Paris plusieurs fois, j’apprécie beaucoup cette ville. Je suis comme Woody Allen, obsédé par le travail de Matisse, Degas et toute la nostalgie des débuts du modernisme. Mais mon plus grand souvenir à Paris, c’était il y a quelques années, j’ai assisté à une exposition à La Gaité Lyrique « Public Domaine » avec beaucoup d’autres d’artistes dans le skate. Studio c’est cool, and j’aime tout ce que fait Colette. Je craque aussi pour Air, Daft Punk, et Kavinsky. Enfin et surtout, le grand Le Corbusier, ça compte ? 😉 

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER