Album Review #1 – SBTRKT « Wonder Where We Land »

sbtrkt-wonder-where-we-land

Aaron Jerome, a.k.a. SBTRKT (Substract) vient de mettre fin à une longue attente en sortant son dernier projet Wonder Where We Land. Le projet du producteur, multi-instrumentalise, et homme à tout faire londonien était dans les tuyaux depuis quelques temps. SBTRKT a fait ses armes en samplant ses compatriotes avec une touche spéciale et unique, ses premiers EP sont une mine d’or avec des pépites de remix tels que M.I.A. ou Radiohead.

Aaron a passé une partie de son enfance au Kenya, il en tire une force et de l’originalité. On la retrouve dans sa palette artistique, elle est très vaste on peut passer d’un morceau dub à de la pop pour finir sur des touches électro. Il a construit un univers, très coloré qui lui ressemble. Je pense bien entendu à ses performances live toujours très pimentées et énergiques, ainsi que ses célèbres masques africains qu’il arbore.

Cet album reprend les codes musicaux des anciens projets, avec une force qui est le nombre de collaborateurs : A$AP Ferg, Jessie Ware, Warpaint pour ne citer qu’eux. Là encore le choix est à la variété, mais malgré énormément de noms, ça marche. On n’est pas dans une surenchère pour faire vendre, on trouve une cohérence et les artistes sont là pour lui et s’intègre au projet.

La première claque de l’album vient très vite, avec le titre « Higher » (feat Raury). On est dans un son électro lancinant, un peu sombre, où les couplets rappés de Raury sont interrompus par sa voix qui prend son envol dans le refrain et déboussole un peu nos sens je dois dire.

« The light » (feat Denai Moore) est une chanson plus pop, où la belle est mise à son avantage (passage voix/piano, sur un léger fond de boîte à rythme). On s’étonne pas de savoir que SBTRKT viendra en France faire sa première partie tant le titre fonctionne, on ne sait plus qui travaille pour qui.

« Temporary View » (feat Sampha) avait été diffusé depuis quelque temps sur les ondes. Les deux avaient déjà travaillé ensemble, et Sampha l’avait aidé à se faire connaître dans le passé via plusieurs apparitions remarquées. Là encore, ça marche, sur un son tout en douceur avec des belles sonorités, très gai et coloré.

Enfin, comment ne pas parler de « Voices In My Head » (feat A$AP Ferg), le MC américain qu’on n’aurait pas pensé retrouvé dans un tel projet surprend par son flow unique,sur un morceau sophistiqué.

Wonder Where We Land s’inscrit dans la lignée du premier album, avec plus de collaborations pour mettre des voix sur ses sonorités si particulières que l’on apprécie. L’album est dans les bacs depuis le 29 septembre, et nous vous le recommandons vivement !

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER