Album Review #27 Yasiin Bey «99th December»

Mos Def, enfin Yasiin Bey (pardon), va se retirer de la scène et de l’industrie musicale. Il a donc sorti un dernier album, et est en train d’effectuer une tournée d’adieu. Un peu à la manière du très bon We Got I From Here… Thank You 4 Your Service d’A Tribe Called Quest, il tire sa révérence. Petite différence, son album n’est pas aussi bon que celui de Q-Tip & Co et même loin de là. Je rejoins les collègues de Pitchfork pour le coup, c’est à mes yeux le pire album de Mos Def / Yasiin Bey.

Les deux chansons qui rattrapent le projet sont les chansons qu’il a publiées en premier : « Local Time » et « Long Sleeves » ! Je préfère donc vous parler de la carrière de l’artiste et non pas de ce dernier projet. Exilé depuis longtemps en Afrique du Sud, il a su s’imprégner de cette culture et la retranscrire dans sa musique.

Mos Def a commencé aux côtés d’un certain Talib Kweli, à eux deux ils n’ont pas cessé de régaler nos oreilles durant quelques années. Le point d’orgue de ce duo est sans aucun doute l’album : Black Star. Allez l’écouter, et jeter un œil à ses deux premiers projets solos par la même occasion : Back On Both Sides, The New Danger.

Dans cette review particulière, on vous conseille de réécouter la albums cités plus haut de Mos Def et de ne pas vous attarder outre mesure sur 99th December (qui ne restera surement pas dans les annales). Il a marqué un temps avec des productions totalement novatrices, il a réussi à se réinventer mille fois et c’est de cette façon que je veux vous le présenter aujourd’hui. Artiste complet, engagé et grandiose ! Merci !

NEWSLETTER