« 8ans. Rétrospective » Oleg Dou – Gallery Russian Tea Room

Pour sa 39ème exposition, la Gallery RTR à présenté Oleg Dou – « 8 ans. Rétrospective« , artiste découvert par Liza Fetissova à ses débuts. Né en 1983 à Moscou, autodidacte, Oleg Dou est aujourd’hui l’artiste Russe le plus en vue de sa génération. La Gallery RTR à présenté 12 photographies et 4 sculptures en porcelaine caractéristiques de l’évolution de son travail.

Depuis des siècles, chercher dans les traits d’un visage le mystère de la vie, explorer les tourments de l’âme ou même libérer le génie de la création sont autant de quêtes qui ont motivé les peintres.

Esthétique reconnaissable entre toutes, Oleg Dou a créé un monde à part. L’artiste nous oblige à réfléchir à notre rapport a l’image, s’agit-il de photographie, est-elle vivante, est-ce un personnage cinématographique ? Au commencement de chaque œuvre, il y a une photographie d’un visage « nu », sans le moindre superflu, puis l’artiste exerce sa magie.

Il travaille essentiellement sur la question d’une identité post-humaine. Le visage humain devient l’objet d’investigations minutieuses et de transformations chirurgicales d’une extrême précision, plastification, scarification, collage ou quadrillage, le portrait se transforme en une toile abstraite. Tout ce qui pourrait rappeler la chair est effacé, gommé, lissé pour former ces étranges créatures androgynes, au sexe et à l’âge indéterminés qui sont à la fois fascinante, inquiétante et parfois même répulsive. La transparence de la peau de porcelaine souligne la fragilité de ces êtres parfaits pour porter un message d’humanité fragile.

La toute dernière série « Mushroom Kingdom », composée des photographies, peintures et sculptures en porcelaine, est une nouvelle page de travail d’Oleg DOU. L’artiste plonge dans les rêves enfantins, ou plutôt des cauchemars, où les personnages se voient leurs visages et membres se transformer : les bras s’allongent, les mains se recouvrent avec les poils, les ongles se repoussent et ressemblent à des griffes, les nez deviennent groins. Ils jouent avec des animaux aux jeux étranges. Cela sent la mort. Ou peut être la vie après la mort ?

NEWSLETTER