Retour sur le phénomène Tidal

Si vous avez vécu dans une grotte ces derniers temps, vous êtes forcément passé à coté du phénomène Tidal. Avec une campagne promotionnelle des plus spectaculaires, la nouvelle mouture du service de streaming musical payant a fait parler d’elle en cette fin du mois de mars. Voici l’essentiel de ce que vous devez retenir :

Après la vague bleu « cyan » qui a envahi les réseaux sociaux et le teaser digne d’un blockbuster holywoodien, le site dont tout le monde parle a enfin été présenté ce lundi. Débuté à 22h (heure française), le « show » a réuni le gratin de la musique ainsi qu’une multitude de journalistes intrigués par le site de streaming musical « haute qualité » acquis par Jay-Z. L’homme d’affaire a donc tenu à marquer le coup en conviant les 16 co-propriétaires de Tidal : Madonna, Nicki Minaj, J. Cole,  Beyoncé , Rihanna, Jack White, Chris Martins (Coldplay), les Daft Punk et bien d’autres encore.

D’une durée de 20 minutes, le show a permis aux principaux actionnaires de clamer leur volonté de changer l’industrie de la musique via ce service qui est « la première plateforme de musique et de divertissement entièrement détenue par des artistes« 

Appartenant au groupe Wimp, racheté par Mr. Carter pour la modique somme de 56,2 millions de dollars, Tidal se définit comme « le premier service de streaming musical qui combine le meilleur son en haute définition, des clips vidéos en haute qualité et du contenu éditorial d’expert » selon l’argumentaire. Pour résumer, ce service vous permettra d’avoir accès à 25 millions de pistes audio ainsi qu’à 75 000 clips de musique dans une meilleure qualité d’écoute et de vue que sur ses principaux concurrents. A cela pourrait bien aussi s’ajouter la sortie d’exclusivité. Le web s’est d’ailleurs agité à propos de la rumeur concernant la sortie de « So Help Me God« , le nouvel album de Kanye West sur le site. Une rumeur aussitôt démentie malgré les fausses captures d’écrans. Disponible gratuitement pour une période de 7 jours, vous devrez ensuite débourser entre 9$99 par mois pour un abonnement classique et 19$99 par mois pour la version « premium ».

Rien de bien nouveau vous nous direz puisque des entités comme Deezer ou Spotify propose quasiment les mêmes services. Seulement, le nouveau joujou de « JayHova » semble personnifier son ambition de changer une industrie de la musique qui se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins. A l’heure où le streaming rapporte plus que les ventes d’albums physiques, ce mouvement a de quoi inquiéter les principaux acteurs de ce secteurs puisque Jay-Z, en plus du soutien de ses amis stars (dont Taylor Swift qui avait jusqu’à maintenant boycotté de façon féroce les plateformes de streaming musicaux), a obtenu des accords de diffusion avec toutes les grandes majors de l’industrie ainsi que beaucoup d’autres structures indépendantes, une véritable prouesse.

Comment ce service est perçu par le public ? Pas très bien si l’on en croit les commentaires qui circulent sur Twitter :

 

Plus que les opinions, ce sont les chiffres qui nous permettrons de juger la popularité du service qui a déjà été adoubé par le milieu du show business et qui a déjà obtenu sa première victoire : faire parler d’elle.

Le service est disponible ici.

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER