Oxymores : du street art au Ministère de la culture

L’exposition Oxymores démontre une fois de plus que le street art n’est plus la bête noir du gouvernement français !

Bien que personne n’ait attendu cet évènement pour l’accepter, ce mouvement longtemps malmené par les autorités est aujourd’hui invité à s’exhiber sur les murs du Ministère de la Culture jusqu’au 26 avril. La ministre, Fleur Pellerin, a donné carte blanches à 15 artistes pour recouvrir la vitrines de l’établissement publique. La ministre exprime ainsi sa volonté de soutenir l’épanouissement des arts urbains dans notre paysage. Des rencontres, débats et visites seront aussi organisées tout le long de l’exposition. Un joli coup de communication pour une exposition très sage, dont le titre est maigrement illustré.

cyclonesmag_oxymores

« On est venu ici pour créer une oeuvre assez expérimentale, créer quelque chose qu’on avait jamais créé, sur un matériaux qu’on connaît assez peu, le verre… C’est l’expérience artistique qui nous a intéressée plutôt que la reconnaissance » explique Sowat – l’un des artistes participants. On en n’attendait pas moins de la part de cet adepte des projets hors-normes. L’évènement certes emblématique, ne marquera sans doute pas les esprits par son aspect provocateur…

Avec : L’Atlas, Combo, Eltono, Jean Faucheur, HoNeT, Koralie, Lek et Sowat, Marko93, O’Clock, OX, Surfil, Thom Thom, Jacques Villeglé et Gérard Zlotykamien.

 

OXYMORES – Exposition collective

Du 3 au 26 avril

Ministère de la Culture et de la Communication

182 Rue Saint-Honoré, Paris

NEWSLETTER