Movie Review #6 « The Avengers : Age of Ultron »

Vivement attendu, The Avengers : Age Of Ultron a débarqué en salle ce mercredi, plus d’une semaine avant sa sortie américaine. Déjà en tête du box office français, ce deuxième volet est-il vraiment à la hauteur de l’engouement qu’il suscite ? Voici notre avis :

Toujours réalisé par Joss Whedon (Buffy contre les vampires, La cabane dans les bois) Age Of Ultron met en scène nos héros préférés face à leur plus grand défi. En effet, Iron Man, Hulk, Thor, Black Widow et Hawkeye vont devoir faire face non seulement  aux reliques de l’organisation Hydra mais aussi à un ennemi bien plus intime que prévu. Pour le combattre, ils vont devoir à nouveau unir leurs forces malgré les scissions qui émergent au sein du groupe.

A l’annonce du titre, les amateurs de comics l’auront compris, le film reprend l’un des arcs les plus connus de l’univers Marvel : la naissance du robot Ultron. Cependant, le Marvel Cinematic Universe a décidé d’innover en attribuant la paternité d’Ultron à Tony Stark et au Dr Bruce Banner alors que dans les comics, Ultron est créé par Hank Pym alias Ant Man… Ce changement irritera sans doute les fans de la première heure mais cette relecture est bien plus intelligente qu’il n’y parait tant le personnage de Tony Stark, incarné par Robert Downey Jr apparaît toujours plus torturé tout au long de ses apparitions dans le MCU.

Alors Age Of Ultron est-il à la hauteur des attentes ? On peut d’emblée répondre par l’affirmative, même s’il convient d’apporter quelques réserves à notre jugement.

En effet, ce second film donne l’impression d’être moins bien calibré que le premier après visionnage. On peut même clairement le diviser en trois temps : l’intro, dantesque, va vous couper le souffle. Puis vient la phase où le film alterne entre scènes d’exposition et scènes d’action, avec quelques longueurs scénaristiques, amenant le spectateur jusqu’à l’affrontement final.

De plus, certains personnages sont clairement moins exposés que d’autres, on pense notamment  aux jumeaux Maximoff dont l’histoire, hyper riche et complexe dans les comics, est à peine effleurée dans le film (même si ceci s’explique par une histoire de droits). Autre point négatif, la pseudo-romance entre le Dr Banner et Black Widow. Une amourette qui est censée donner plus de reliefs à ces deux personnages mais qui tombe comme un cheveu sur la soupe et qui ne fait nullement avancer le scénario.

Néanmoins, Age Of Ultron reste un excellent divertissement que l’on vous conseille vivement de voir. L’une des réussites du film réside dans son approche complétement différente de celle du premier film. Certes, Age Of Ultron apporte son lot de moments humoristiques et d’actions. Cependant, ce second volet se distingue surtout par son atmosphère bien plus sombre que le précédent. Ainsi, par sa tonalité, ce film est plus une suite directe à Captain America : The Winter Soldier qu’au premier The Avengers. Là où le premier volet était une introduction et amenait la nécessité pour ces super héros de former une « super team », ce film se concentre plus sur le bien-fondé de celle-ci, la psychologie de ses membres ainsi qu’à leurs évolutions depuis le premier The Avengers jusqu’à maintenant. Ce qui rend le film un poil plus cérébral (pour ce genre de divertissement).

Les dialogues représentent, avec les scènes d’actions, le point fort de ce film. Certains échanges, notamment les joutes verbales entre Iron Man et sa création, sont à mourir de rire. Mais Age Of Ultron recèle aussi de son lot de scènes d’actions. Des scènes au rang desquelles on retrouve le fameux combat entre Hulk et Iron Man dans la mythique armure « HulkBuster ». Entre aperçue dans la bande annonce, cette opposition est la scène la plus jouissive du film, faisant passer la « bataille de New  York » vue dans le premier volet pour une vulgaire rixe de bar.

Autre point positif et non des moindres : Ultron se révèle être un vrai « méchant » avec une histoire et un mobile tout à fait cohérent. Ce n’est pas le Joker du Dark Knight mais le robot est déjà plus crédible que les derniers méchants vus dans le MCU (le Malekith du dernier Thor et surtout le Mandarin vu dans IM 3 sont de vastes blagues). Ultron est un méchant cérébral, cynique et même touchant. Une véritable réussite qui doit beaucoup au jeu de l’acteur James Spader (The Blacklist) qui incarne le robot-psychopathe avec brio, lui donnant une profondeur que seul Tom Hiddleton (Loki) avait réussi à atteindre jusqu’ici dans le MCU.

Alors The Avengers : Age of Ultron n’aura sans doute pas le même succès que le premier volet, qui avait quand même récolté mondialement 1,5 milliards de dollars de recettes au box office, mais celui-ci renouvelle de façon intéressante la franchise. Surtout, il fait parfaitement le lien entre la phase 2 et la phase 3 de l’agenda MCU qui devrait commencer avec le très attendu Captain America : Civil Wars.

Retrouvez nos précédentes critiques ici.

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER