Manufacture 111 : Interview de l’artiste Clemens Behr

La Manufacture 111_vernissage_12

L’artiste berlinois Clemens Behr a investit 250 m² de la Manufacture 111 pour y créer une oeuvre unique à base de matériaux recyclés. On y trouve des installations volumineuses et des toiles inspirées du cubisme, de l’origami et du graffiti. Lors du vernissage, la rédaction de Cyclones Mag l’a rencontré et lui a posé quelques questions.


Pour votre première exposition solo en France, comment vous êtes-vous approprié l’espace de la Manufacture 111?
Clemens Behr : C’était difficile de planifier à l’avance, j’ai attendu d’être sur place pour voir. J’ai inclus les matériaux présents et investi l’espace au mieux pour créer quelque chose de nouveau. J’ai par exemple revisité un cube de verre qui exprime bien le thème de mon travail.

Quels matériaux avez-vous utilisé?
Je me suis servi de tout ce qui a de plus classique comme le bois et le placo. J’ai aussi pris les débris qui étaient sur le chantier de la Manufacture 111.

Comment définiriez-vous votre style?
C’est une sorte de destruction construite, j’assemble et je colle différents éléments architecturaux.

Qu’aimeriez-vous que le public retienne de cette oeuvre?
Si mon travail inspire les gens et leur permet de penser différemment, ça me va.

Exposition de Clemens Behr à la Manufacture 111
Tarifs : 3€ ou 5€.
Jusqu’au 11 octobre 2015, 19 boulevard Davout, Paris 20ème.

 

NEWSLETTER