CYCLONES FOCUS : L’INSPIRATION QUI SE CACHE SOUS LA KITH X NIKE FLIGHT MAESTRO II

Même si les tendances actuelles tendent vers le running + running retro, Nike s’efforce à faire revenir le basketball retro à ses heures de gloire. On le voit avec les grosses releases Uptempo débutées l’année dernière, le retour de la première paire de LeBron (la Air Zoom Generation), la Nike Air Unlimited ou encore le gros focus sur Air Force 1 qui perdure indéniablement.

Après avoir travaillé avec la plupart des grandes marques sportswear (Asics, Puma, Adidas), Ronnie Fieg a réussi à accomplir un de ses rêves : faire une collaboration capsule chaussures et vêtements avec Nike. Afin de marquer le coup, M. Fieg a décidé de rendre hommage à l’une de ses idoles de jeunesse, Scottie Pippen. L’ancien ailier des Bulls de Chicago a en effet marqué l’histoire du basketball par ses performances. Mais comme beaucoup de stars NBA des 90’s, « Da Pip » a également inscrit son nom dans l’histoire de la sneaker.

C’est sûrement pour toutes ces raisons que la collaboration s’est centrée sur la Nike Air Pippen I et la Nike Air Flight Maestro II (et oui cela n’est pas la I). Dans un monde de la mode où il faut porter les paires les plus originales pour être le plus looké, quoi de mieux que de faire renaître la Maestro II qui a un design insolite.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce classique, voici quelques précisions qui vous rapprocheront de manière plus intime avec la Maestro.

Les années 90, un temps où Nike organisait sa ligne footwear Basketball en deux grands segments bien distincts : Force et Flight. La première catégorie, Force, se caractérise par la puissance, la force et la domination dans la raquette. L’Air Max se trouve être l’innovation phare de ce silo et les têtes de gondole sont de merveilleux athlètes tels que David Robinson et Charles Barkley.
La seconde catégorie symbolise la rapidité, la légèreté, l’envol vers le cercle. La technologie qui y est souvent utilisé au niveau de l’amorti est l’air encapsulé, non visible mais plus léger (mais parfois l’Air Max également). Nike Basketball utilise à ce moment là des égéries comme un certain Michael Jordan mais aussi Scottie Pippen.

Le 6 Octobre 1993, Michael Jordan annonce officiellement sa première retraite sportive alors qu’il n’avait que 31 ans. Alors lieutenant de MJ pendant plusieurs années, c’est au tour de Pippen de prendre les rennes des champions NBA. Et malgré les doutes de beaucoup fans annonçant qu’il n’avait pas les épaules pour être un grand leader, il prit ses responsabilités avec succès ! Aidé par la Flight Maestro II, il finit la saison avec 22 points, 8,7 rebonds, 5,6 passes et 2,9 interceptions de moyenne par match ! Pour info, il a été classé troisième dans la course à la gratification de MVP de la saison. Malgré une troisième place dans la conférence Est, la saison de Pippen & Co se termine en demi-finale face aux Knicks de New York.

Le point culminant de cette année 94 pour Nike et l’ailier de Chicago fut lors du All Star Game à Minnesota, quand « Da Pip » a porté la Maestro vêtue d’un cuir rouge avec des touches de noir. Celle-ci a eu un impact global aussi important que son titre de MVP du match. Cet événement plein de surprise a été le détonateur qui a amorcé le lancement d’éditions spéciales conçues pour les matchs de Gala de la NBA.

« Scottie est un joueur qui a selon moi toujours été sous-estimé, et il n’a jamais vraiment récolté le respect qu’il méritait durant sa carrière. Je pense que son jeu est intemporel, et qu’il vieillit comme du bon vin », nous annonce Ronnie Fieg lorsqu’il présente la collection. Par conséquent, le boss de KITH a formellement souhaité mettre en exergue cette période par le biais de cette collab. Il a sélectionné un classique symbole d’une année qui a fait taire les sceptiques, mais qui a de surcroit propulsé ce dernier parmi les plus grands de ce sport.

Revenons sur le travail de KITH. Bien évidemment, il fallait qu’une des deux paires du pack témoigne de cette soirée All Star à Minnesota avec une teinte rouge et noire. L’autre colorway se veut plutôt monochrome avec plusieurs teintes de violets donnant un résultant très accrocheur. Il n’est pas très habituel de voir du full purple sur une sneaker mais cela lui va bien, à la Maestro. Mais en fait, ne serait-ce pas un coloris « raisin », faisant référence au « bon vin » comme il l’a stipulé dans sa déclaration ? Sûrement… En tout cas, chez Cyclones, c’est effectivement ce l’on pense.

La touche de l’artiste s’affirme avec un design revisité de l’empeigne. Du nubuck premium fait son apparition et une fermeture éclaire technique (un tech zip) s’ajoute à la recette. L’insertion du pied dans la chaussure y est donc simplifiée. Enfin, le célèbre créatif de NYC y a ajouté le laçage asymétrique (inspiré de la Nike Footscape) ainsi qu’une tige un peu plus haute s’équipant un strap placé au sommet du col.

L’initiative est donc très réussie ! Il est vrai que le pack est déjà sorti ce week-end mais le travail effectué se divise en deux sorties distinctes : le « Delivery 1 » et le « Delivery 2 ». Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’acheter une paire, l’espoir est encore au rendez-vous ! La seconde vague de sortie commercialisera la Air Pippen I X KITH. Vendue en retail à $190, espérons qu’un restock de la Maestro puisse se faire. En attendant, aucune information concernant le « Delivery 2 » n’a été dévoilée. Patience, cela pourrait arriver plus vite qu’on ne le croie… Restez connectés sur KITH.com pour avoir les renseignements concernant la sortie !

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER