Album Review #29 Médine « Prose Elite »

Médine a un long passif dans le très clivant Rap français. Un temps mal considéré par la presse, cet album sonne la révolte. Il revient à ces fondamentaux avec des morceaux qu’il maîtrise et surtout avec un storytelling qui avait contribué sa renommée.

Il a été considéré (à tort) comme communautaire, mais quand on prend le temps d’écouter les  paroles, on voit que c’est tout le contraire. Médine la seule communauté qu’il défend c’est celle de l’humanité.

Retour aussi des épisodes « Les Enfants Du Destin » avec une chanson (« Nour ») dédiée aux Rohingyas cette ethnie musulmane persécutée en Birmanie. Les années passent mais il n’a pas fini de s’indigner sur le monde et de prendre position dans des causes touchantes.

« Grand Paris » est un rassemblement de rappeurs qui fait du bien, loin des clashs et des égos disproportionnés. Il réussit le pari de rameuter une banlieue qui veut se faire entendre et clame son dû sur l’influence qu’elle suscite.

« Alger Roi » évoque la ville algérienne au travers d’un regard révolutionnaire, une ville qui aurait trouvé son point d’orgue dans les causes du peuple. Médine se complet parfaitement dans ce rôle du personnage qui a une idéologie à défendre. Sa bataille c’est celle dont monde meilleur privé d’injustice de toute sorte.

On doit aussi parler de Din Records, ce label indépendant qui n’en finit pas de nous impressionner. Ils travaillent depuis des années dans l’ombre et signent des albums mémorables (je pense à Brav et à Tiers Monde).

Pour moi, Médine est un grand artiste depuis longtemps. Il m’avait perdu depuis Arabian Panthère, et avec Prose Elite je retrouve le Médine tant aimé. Cet album m’a conquis, et je pense qu’il aura enfin l’estime et le succès qu’il mérite.

A PROPOS
Cyclones Magazine est un webzine français spécialisé dans la culture urbaine, ou street culture, dans lequel vous trouverez les toutes dernières tendances modes, musicales et artistiques provenant des quatre coins du monde.
NEWSLETTER